Archives de catégorie : Cloud Services Process Pack

SCSM 2012 support des solution accelerators

Avec SCSM 2012, Microsoft avait mis à disposition un certain nombre de solution accelerators pour répondre à des scénarios d’usage bien particuliers de SCSM :

 

Cependant, le temps passe vite, très vite. Avec l’arrivée de la génération R2 de la gamme System Center et celle de Windows Azure Pack, beaucoup d’entre nous se sont posés des question sur la roadmap et le support de ces solutions. L’équipe produit SCSM vient de donner la réponse sur son blog.

image

 

En même temps, ce n’est pas une surprise pour le CSSP. Avec l’arrivée de Windows Azure Pack, on voyait mal comment les deux solutions pouvaient cohabiter. De plus, si on compare les deux solutions, le services de machines virtuelles disponible dans le Windows Azure Pack est bien plus riche que son ancêtre.

 

BenoîtS – Simple and Secure by Design but business compliant

Petit debug de Service Manager 2012

Cela faisait quelques temps que j’avais pas redémarré ma plateforme Cloud privée basée sur le Cloud Services Process Pack. Après avoir installé les mises à jour, j’ai constaté quelques problèmes mais j’arrivais pas à mettre le doigt dessus.

 

Premièrement ma console Service Manager était bien capable de se connecter au Management group mais étrangement, il n’était plus possible de se connecter au Datawarehouse. La lecture du journal “Operations manager” confirme cela mais sans donner plus d’information. Pourtant, on parle de de temps, timeout, …

0

 

Pourtant, sur le Datawarehouse, tous semble bien opérationnel. Après, j’ai constaté un problème en relation avec SCSM lors de l’exécution d’un Runbook Orchestrator qui utilisait l’Integration Pack de Service Manager :

1

 

A la lecture du journal détaillé de l’activité, je constate la présence du même code erreur que sur ma console SCSM.

2

 

Et effectivement, lorsque j’ai tenté de vérifier le bon fonctionnement de l’Integration Pack dans la console Orchestrator, il y a bien un problème.

 

Au final, j’ai passé par mal de temps sur le problème, jusqu’à me rendre compte que ma machine virtuelle SCSM n’était pas à la même heure que les autres et pour cause, suite au changement d’heure, elle s’est mise à l’heure au contraire de toutes les autres pour lesquels j’avais désactivé la fonctionnalité des le services d’intégration.

 

BenoîtS – Simple and secure by Design but Business compliant

Ouvrage de référence sur Orchestrator

Comme vous avez du vous en rendre compte, je passe de plus en plus de temps dans Orchestrator, ma montée en compétence a été longue et laborieuse, riche de nombreuses erreurs qui a été nécessaire de corriger . Bref, il a longtemps manque une bonne bible sur Orchestrator.

COVER

Cette bible est maintenant disponible et accessible à tous sous la forme d’un eBook qui couvre la mise en œuvre d’Orchestrator mais surtout le développement de Runbook. Il ne vaut pas se tromper, on parle bien de développement et non de Scripting. les runbooks doivent être réutilisables et capable d’être utilisés par d’autres.

 

Après quatre chapitres très courts permettant de poser le décors (Gamme System Center, mise en œuvre), on s’attaque très vite aux considérations de design et développement de runbooks pour arriver aux patterns (très axés sur Powershell au passage). Le chapitre n°6 va progressivement vous amener à la création d’un runbook qui assurera le déploiement d’une machine virtuelle dans SCVMM. cerise sur le gâteau, il sera même expliqué comment appeler ce runbook depuis SCSM. Pour ceux qui vont jusque là et qui ont déjà mis les mains dans le Cloud Services Process Pack, c’est normal, de voir des similitudes, les auteurs sont très impliqués dans l’offre DCS et Cloud Services Process Pack.

 

Au passage, le lien vers le billet sur le blog de Microsoft Press Blog, super utile pour récupérer l’ouvrage au format numérique ainsi que les Runbook déjà réalisés.

 

Y a plus d’excuse pour dire qu’Orchestrator est un produit obscur. Bon maintenant, si on a le même sur Service Manager, ce sera parfait.

 

BenoîtS – Simple and Secure by Design

Pourquoi Orchestrator me parle t’il en français ?

Voilà un problème qui me pourri l’existence depuis bien longtemps : Pourquoi Orchestrator 2012 s’évertue-t-il à me présenter les classes d’objets de SCSM en langue française ? Au début, j’ai pensé que c’était à cause de mon installation de SQL Server (http://social.technet.microsoft.com/wiki/contents/articles/7784.collation-in-system-center-2012-service-manager.aspx). J’ai donc réinstallé l’intégralité de ma plateforme pour revenir au point de départ. Au final, lorsque je configurais une activité SCSM dans un Runbook Orchestrator, il s’évertuait à me parler en Français :

SCO-BEGIN

 

Techniquement, ce n’est pas bloquant, c’est juste que les traductions française des classes SCSM sont juste inutilisables. Si ce n’est pas la base de données, c’est peut-être le système d’exploitation ? Ben la non, plus, je n’utilise pas des ISO localisés et encore moins les Language packs. En prenant un peu de recul, je me suis rendu compte que même si mon OS est en anglais, il me parle quand même français, mon clavier est même en français. C’est normal, ça a été mon choix à l’installation de Windows :

SCO-WINPE

 

C’est là que je me suis rendu compte de mon erreur. Le problème ne vient pas du clavier mais des formats utilisés pour afficher les dates, heures. J’avais sélectionné Français. Il était donc logique qu’Orchestrator utilise cette information pour déterminer ma langue. Il suffit donc de reconfigurer les formats de langue en Anglais dans l’interface du panneau de configuration ci-dessous :

 SCO-REGION0

 

Et la oh miracle, Orchestrator se met à me parler en anglais. C’est tout de suite plus compréhensible pour le débogage.

SCO-FINAL

 

Mon problème était donc situé entre la chaise et le clavier, aussi nommé RTFM (Read The Fucking Manual) par les anglo-saxon car même le Technet le précise :

SCO-EXPLAIN

 

Conclusions :

  • Installer Windows avec un ISO anglais est une bonne idée, mais faut juste faire attention à ne sélectionner que le clavier en français
  • Lire le Technet avant, c’est mieux

 

Simple By Design and secure by design but Business compliant

Cloud Services Process Pack compatible SP1

Plus besoin de “bricoler” comme indiqué dans mon billet sur l’installation de CSPP sur une plateforme System Center en SP1. Une nouvelle version du package CSSP est maintenant disponible à cette adresse.

image

 

Comme indiqué pas de nouvelles fonctionnalités mais au moins, plus besoin de contourner l’installer pour installer le Cloud Services Process Management Pack.

 

Que le Cloud Privé soit avec vous.

BenoîtS – Simple and Secure by Design but Business Compliant

Cloud Services Process Pack sur SCSM 2012 SP1

Si comme moi vous vous êtes lancés dans la mise en œuvre d’une infrastructure Cloud Privé “sauce” Microsoft, vous avez commencé par le Private Cloud fast-track program. Après la lecture de ces documents, vous avez aussi renouvelé votre matériel voyant les 128 Go exigés en s’assurant de placer les instances SQL sur des disques hautes performances (a moins de vouloir consommer beaucoup de café froid ).

Passé ces premières étapes (douloureuses pour le portefeuille), vous vous êtres dis et si on travaillait avec le SP1 plutôt que la RTM. Pas de problème, on prend reprendre le même guide d’installation de Microsoft à quelques exceptions près :

  • SCVMM 2012 s’installe sur Windows Server 2012 (Cf Technet).
  • Le déploiement de SCVMM 2012 implique PowerShell 3.0, même pour la console
  • Le WAIK de Windows 7 doit être remplacé par le WAIK de Windows 8.
  • Microsoft SQL Server Analysis Management Objects sera celui de SQL Server 2012
  • Lors de l’importation des Management Pack de SCOM, les versions sont désormais plus récentes, cela facilite un peu les choses

C’est maintenant que le sport commence. Lorsqu’on commence l’installation du Cloud Services Process Pack sur le serveur SCSM, on obtient le résultat suivant :

INSTALLFAILURE

 

C’est étrange car si on suit le guide pas à pas, tout devrait fonctionner comme en RTM. C’est un problème qui peut se contourner si on retrouve le package Windows installer qui est derrière :

MSI

 

On pourrait dire que tout est fini, sauf que manque de bol, à un moment, il faudra que l’administrateur en charge de l’approbation des demandes de création de machines virtuelles approuve l’assignation de ressources.

ASSIGN0

 

Problème, impossible d’assigner un quelconque Cloud dans SCVMM. C’est comme si il était invisible.

ASSIGN1

 

Bizarre, cela fonctionnait très bien en RTM. Après quelques recherches, j’ai constaté que objets référencés dans SCVMM étaient bien importés à l’exception du Cloud. J’ai fini par comprendre en reprenant la création du connecteur SCVMM.

INFOVMM

 

Ca ressemblerait donc à un problème de Management pack. Pourtant, si j’ai bien suivi le guide d’installation, le management pack indiqué a bien été installé non?

image

 

Le problème, c’est la version du Management pack. Allons faire un tour du coté du connecteur SCOM CI.

SCOMCI

 

Si on clique sur le bouton Refresh, on va découvrir que certains Management Packs de SCOM ne sont pas importés dans SCSM et pour cause, c’est pas les mêmes versions.

MISSINGMP

 

Sur ma maquette, les versions concordent mais pourquoi?

REALVERSION

 

la raison est toute simple, au lieu d’utiliser la version proposée dans le Cloud Services Process Pack, j’ai utilisé celle disponible dans le répertoire d’installation de SCVMM 2012 SP1.

LOCATION

 

Une fois le Management Pack importé, on peut attendre une heure ou alors relancer le job de synchronisation MPSYNCJob et s’assurer que tous les Management packs nouvellement importés sont bien associés (il y a quelques dépendances, le pas à pas est vivement recommandé tout comme un bon café ).

RESUME

 

C’est presque fini. A ce stade, les management packs bloqués sont désormais accessibles dans le connecteur de synchronisation de SCOM. Encore faut-il bien sélectionner ceux-ci et sauvegarder la configuration avant de relancer une synchronisation.

RESELECT

 

Maintenant que le Management Pack de SCVMM 2012 de découverte est disponible dans SCSM, il devient possible de réaliser l’affectation des ressources.

ASSIGNCLOUDOK

 

Conclusion, avant de se lancer dans l’installation de SCOM/SCSM, il est impératif de disposer des bonnes versions de Management Pack. Sans cela, le problème illustré dans ce billet se reproduira pour d’autres produits.

 

Que le Cloud Privé soit avec vous.

 

BenoîtS – Simple and Secure by Design but Business Compliant