Windows Azure Pack – IaaS : Déclaration du VM Cloud

Nous avons référencé une instance de Service Provider avec Windows Azure Pack, reste maintenant à configurer l’autre partie, à savoir déclarer le/les instances de SCVMM, lesquelles peuvent exposer un ou plusieurs Cloud dans lesquels on va pouvoir consommer des ressources. Il est possible d’instancier jusqu’à cinq SCVMM différents pour une seule instance du Service Provider Foundation.

clip_image001

 

Pour chaque association entre notre instance de Service Provider Foundation et une instance de SCVMM, nous devons référencer au moins deux informations :

  • Le FQDN de l’instance SCVMM
  • Le port utilisé pour administrer l’instance SCVMM

La configuration de la Remote Desktop Gateway n’est qu’optionnelle. C’est grâce à ce composant que nos locataires pourront se connecter en RDP aux instances de machines virtuelles sans que celles-ci ne soient directement exposées sur Internet. Le service existe à l’identique dans Microsoft Azure. La seule différence, c’est que dans Windows Azure Pack, il permettra à nos locataires d’accéder à leurs machines virtuelles même éteintes. Derrière, c’est une fonctionnalité de SCVMM 2012 R2 (Remote Console in System Center 2012 R2) qui est exploitée avec la Gateway de Remote Desktop Services. C’est un sujet un peu à part, il sera donc traité dans une série de billet distincte.

clip_image002

 

Note : Pour que cela fonctionne, cela implique que le contexte de Web Service VMM inclus dans Service Provider Foundation se présenter devant SCVMM avec le niveau de privilège le plus élevé, à savoir Administrator. C’est sous ce contexte (WAP\FT-SPF-SVC) que Windows Azure Pack se présentera auprès de SCVMM pour faire traiter ses demandes. Pour que le tout fonctionne, il y a quelques prérequis, juste un peu, …

 

Ci-dessous, le cas de ma maquette, mon instance de SCVMM ne contient un seul Cloud qui annonce ses capacités. On peut déjà dire tout de suite que les capacités annoncées sont loin d’être illimitées.

clip_image003

 

En dessous, il faut comprendre que ce n’est pas le Windows Azure Pack que nous configurons pour utiliser notre instance de SCVMM mais bien le Service Provider Foundation. Plus précisément, on déclare un Stamp. Un Stamp représente un package de ressources (Compute, storage, Network, …) qui est géré par une instance de Virtual Machine Manager. Service Provider Foundation peut être connecté à de multiples stamp représentant des SCVMM distincts. Au final, Windows Azure Pack n’a aucune notion de ce qu’il y a derrière, Service provider Foundation agissant comme une couche d’abstraction qui permet de délivrer du service IaaS.

Derrière un Stamp, on peut tout à fait avoir un Datacenter ou même plusieurs Datacenters si tous sont managés avec une même instance de SCVMM. Suite à cette configuration, on peut constater que c’est bien dans le Service Provider Foundation qui a été configuré pour référencer notre SCVMM, pas Windows Azure Pack.

clip_image004

 

Vu que notre Stamp est tout neuf, il n’y a donc aucune ressource consommée dedans.

clip_image005

 

A ce stade, nous avons n’avons encore aucune ressource à proposer à nos futurs locataires. Il est temps de se soucier de proposer un peu de contenu. La construction de l’infrastructure est terminée. On passe maintenant en mode “Fournisseur de service”. Finalement, c’était pas si compliqué (Si VMM est bien configuré et que l’installation du SPF a été réalisée dans les règles de l’art).

 

BenoîtS – Simple and secure by design but Business compliant (with disruptive flag enabled)

Benoit

Simple, yes, Secure Maybe, by design for sure, Business compliant always!

Les derniers articles par Benoit (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.