Cluster et Teaming réseau : Etat des lieux

Qui dit cluster applicatif Microsoft, dit haute disponibilité. Lors de la conception d’une infrastructure en cluster, on passe pas mal de temps sur les SPOF (Single point of failure) pour en minimiser l’importance. Les interfaces réseaux représentent un SPOF de première importance.

 

Pour adresser cette problématique, le teaming de cartes réseau semble être la réponse la plus appropriée. Cependant, chaque constructeur implémente le Teaming à sa manière. Pour cette raison, Microsoft ne supporte pas le Teaming en tant que tel, c’est donc à la charge du constructeur. Pourtant, Microsoft tolère et même autorise son usage. Si on se réfère à la KB254101 :

  • Le teaming de cartes réseau privée n’est pas supporté sous Windows 2003 SP2
  • Le teaming de cartes réseau publique est toléré mais pas recommandé sous Windows 2003 SP2
  • Le teaming de cartes réseau est pleinement supporté pour Windows 2008 et Windows 2008 R2 quelque soit le type d’interface.

 

Avec les clusters Hyper-V et le stockage iSCSI, le nombre d’interfaces réseaux sur nos serveurs va vite grimper à au moins six si on considère un seul réseau publique.

 

Benoîts – Simple and Secure by Design (J’insiste sur le Secure)

Benoit

Simple, yes, Secure Maybe, by design for sure, Business compliant always!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.