Hyper-V Vers Microsoft Azure – Partie 1

de | 1 septembre 2015
Bonjour à tous,
Nous allons voir aujourd’hui un gros sujet sur la reprise d’activité au sein d’une entreprise ; comme vous le savez chaque système d’information doit avoir un plan de reprise d’activité, car en cas de crash, catastrophe naturelle, l’entreprise peut perdre tout son informatique, son datacenter et donc par conséquent l’entreprise fermera ses portes.
Chaque année plusieurs entreprises ferment suite à des sinistres (incendies, etc.).
D’après les études récentes effectuées aux USA, plus de 60%d’entreprises ferment leurs portes deux ans après le sinistre.
Je ne fais pas un cours sur le PRA, ce n’est pas le sujet de mon article, mais ceci est un prérequis afin de réussir à faire un PRA avec Hyper-V et Azure.
Voici un lien intéressant qui traite l’ensemble des points qu’il faut connaitre sur les PRA :

Avec l’arrivé de Windows Server 2012, on pouvait déjà faire de la réplication de VM d’un site A vers un site B avec Hyper-V Replica, mais ceci nécessite d’avoir deux sites distant avec des grosses infra de chaque côté.
D’ailleurs j’ai effectué plusieurs articles à ce sujet vous pouvez les consulter ici :

Beaucoup d’entreprises ne peuvent se permettre d’avoir deux site dû au coût que cela représente, donc Azure vient combler le vide avec Azure Site Recovery qui s’appuie tout de même sur Hyper-V replica 😉
Azure sites Recovery permet de mettre en place une stratégie de PRA afin de permettre à une entreprise de récupérer ces données perdues lors d’un crash. Il s’agit ici d’une réplication de machines virtuelles ou de serveurs physiques vers le cloud Microsoft Azure.

Type de déploiement

ASR propose plusieurs types et architectures de déploiement, je vais vous les présenter de manière rapide ici.
Source
Destination
Explication
Hyper-V on Premises
Microsoft Azure
Réplication de VM Hyper-V local vers Microsoft Azure  
VMM
Microsoft Azure
Réplication de VMM vers Microsoft Azure
Serveur physique « Windows »
Microsoft Azure
Réplication de Serveur physique vers Microsoft Azure
VM sous VMware
Microsoft Azure
Réplication de VM sous vSphere vers Microsoft Azure
Vous avez autre type de réplication si vous avez des data center secondaire, mais je ne traite pas le sujet ici, je vous présente que ce qui nous intéresse dans cet article sur ASR et Hyper-V.

Fonctionnement

ASR fonctionne avec deux composants :
  •           Agent Azure Recovery Services
  •           Fournisseur Azure Site Recovery

Nom du composant
Rôle
Agent Azure Recovery Services
Ce composant permet le transport de données entre les VMs en cours d’exécution sur Hyper-V en local et le compte de stockage Azure
Fournisseur Azure Site Recovery
Permet de gérer la communication et l’orchestration entre le serveur Hyper-V et Microsoft Azure Site Recovery
Il faut les installer sur chaque serveur Hyper-V et chaque nœud d’un cluster si vous avez un cluster Hyper-V. (chaque hyper-v dois avoir les même versions)
  
Deux canaux sont utilisés par Azure Site Recovery :
  •           Un canal pour l’orchestration / communication entre le serveur hyper-v et Azure
  •           Un autre pour la réplication 

Les flux sont en HTTPS (port : 443)  voici une illustration :
Voici les deux services associés :
  •           Microsoft Azure Recovery Services Agent è Orchestration / Communication
  •           Microsoft Azure Site Recovery Service è Replication

Au niveau du fonctionnement, vous avez une réplication d’une VM vers Microsoft Azure, c’est le disque de la VM qui sera répliqué vers Azure, celui-ci sera stocké dans un compte de stockage Azure.
Vous pouvez également comme vu dans le tableau plus haut, répliquer vos VMs depuis SCVMM qui doit être en version 2012 R2.
Voici une illustration qui montre la réplication de VM vers Microsoft Azure :

Près-requis

Machines virtuelles :

          Azure ne supporte pas le VHDx, une fois répliqué dans Azure, le disque VHDx sera converti en VHD, dans le cas d’un rolback sur votre serveur hyper-v en local, la VM pourra toujours fonctionner en VHDx.
         Support de l’OS qui héberge Hyper-V è Windows Server 2012 R2
          Les versions de Windows Server supportées : (64 bits)
o   Windows server 2008 R2
o   Windows Server 2012, 2012  R2
          Les versions Linux supportées : (64bits)

o   Centos 64 bits
o   OpenSuse 64 bits
o   Suse 64 bits
o   Ubuntu
  •           Plusieurs cartes réseaux sont supportées
  •           Génération de VM 1 pour tous Os et iniquement Windows pour la génération 2
  •           iSCSI disk non supporté
  •           FC disk non supporté
  •           Shared VDH non supporté
      Réseaux:
Au niveau des connexions réseaux, votre Hyper-V sur site en local aura besoin d’une connexion internet afin de se connecter à Azure Site Recovery, cette connexion se fera via une connexion HTTPs (chiffrée).
Pas besoin de créer d’ajouter des règles sur le pare-feu
Vous pourrez également utiliser le VPN site à site, mais ce n’est pas nécessaire, seul une connexion internet sur vos hyperviseurs Hyper-V fera l’affaire J

Si vous avez un proxy, vous devez ajouter les URLs suivants pour qu’ils les prennent en compte :
  •           **.hypervrecoverymanager.windowsazure.com
  •           **.accesscontrol.windows.net
  •           **.backup.windowsazure.com
  •            **.blob.core.windows.net
  •           **.store.core.windows.net

Prérequis Azure :

  •           Avoir un abonnement Microsoft Azure
  •           Un compte de stockage avec la géo-réplication activée, attention : le compte de stockage doit se trouver dans la même région que le vôtre site Recovery Vault
  •           Un réseau virtuel sur Azure pour les machine virtuelles répliquées

Prérequis Hyper-V :

  •           Au moins un serveur sous Windows Server 2012 R2 avec le rôle Hyper-V
  •           Au moins une VM sur votre Hyper-V
  •           Le ou les serveurs Hyper-V doivent être connectés à internet directement ou alors ils peuvent être connectés via un proxy

@bientôt pour la partie 2 qui va traiter la mise en place d’Azure Site REcovery avec Hyper-V
Seyfallah Tagrerout
MVP Hyper-V

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *