Archives de catégorie : Sciences

Darwinisme : Chapitre 1

1[1]

On s’est longtemps posé la question de savoir pourquoi l’ingénieur informaticien lambda avait une très nette tendance à chopper un gros cul, des doigts palmés, une coupe de cheveux improbable et une vision de taupe. Voici un début de réponse en image : une salle de classe de l’3pit3ch, la fameuse école d’informatique qui forme les hackers français d’élite.

Notez les maginfiques chaises jaunes type “education nationale” modèle “CM1”, les moniteurs LCD 640×480 Roxxor 23ms optimisés pour VI, les faux plafonds en pur amiante et laine de verre équipe de tubes néon “ultraflash” homologués Ophatalmo sans frontière, le video projecteur “Narco XPP12” à roue de velo chromatique d’un poids de 620kgs accroché à ce même faux plafond, les claviers “palmitor 2000” blancs avec touches spéciales “Bactéries Friendly”, les souris “aboul & aphil” 2 boutons sans molette et le top de la technologie française en matière de NTIC et de hacking avancé : la disposition en quinconce des machines montées sur le fameux support en bois d’arbre peint en noir “épi teck” fabriqué par les troisièmes années qui permet d’utiliser la chaleur du PC de ton camarade de classe qui est en face de toi pour te sécher les cheveux après la douche (on a pas attendu Al Gore pour être green à l’3pit3ch).

Vraiment du beau matos qui donne grave envie d’aller à l’3pit3ch apprendre à hacker un minitel ou une carte à puce “Paris Parking” pour ensuite se la über-jouer dans un cabinet d’audit en sécurité informatique style Hubert Shower Consulting.

Rock’n’Roll !

Les ondes : ces petits êtres étranges…

Il fut un temps ou “Le Monde” était une référence, un journal qui avait une aura et ou les journalistes qui y travaillaient étaient des modèles.

Depuis déjà quelques années, Le Monde s’est mis à décliner. Et d’année en années, on a vu apparaitre un style bâclé, une orthographe approximative (un peu comme le mienne, la différence étant que je n’ai pas la prétention de me dire journaliste), une grammaire déconstructive, et cerise sur la gâteau, avec le monde en ligne et la magie du net, le Web 2.0 et son cortège d’avis des lecteurs tous aussi creux qu’inutiles.

Le Monde traite aussi désormais de sujet aussi profonds que la vie des stars, le bébé de Rachida, la dernière chanson de Carla, le slip de Ségolène, et récemment : des Ondes.

Les ondes sont de petits être étranges qui à l’instar des leprechauns ou du père noel, suscitent moult légendes et force avis tranchés.

Voici donc les internautes du Monde.fr (entendre par là : des bobos parisiens, plutôt de gauche, et ayant de fait un avis sur tout et surtout un avis) qui nous expliquent comment ils se protègent des ondes.

Florilège (mes commentaires

  • J’ai supprimé mon téléphone sans fil, par Flore

Depuis maintenant un an, j’ai supprimé mon téléphone DECT (domestique sans fil) et je l’ai remplacé par deux téléphones filaires achetés d’occasion. J’ai encore un routeur internet Wi-Fi, mais il est éteint le soir et recouvert d’aluminium la journée. Je compte de toute façon le brancher en filaire d’ici peu de temps. Comme la majorité des gens, j’ai un téléphone portable mais je l’utilise très peu.

Un téléphone DECT ne rayonne pratiquement pas, la puissance du signal est infime et uniquement en communication (un téléphone DECT ne se signale pas à un relai). Pour ce qui est de la borne Wifi, la démarche est doublement stupide : recouvrir une borne en fonctionnement de papier d’alu au mieux ne sert à rien à part a dégrader le signal au pire peu l’amplifier et le concentrer de manière inappropriée.

  • Revenir à un réveil mécanique, par MR

Dans le doute, je débranche la carte Wi-Fi de mon modem quand je ne me sers pas de mon ordinateur portable. Je songe à revenir à un téléphone filaire et à un réveil mécanique. J’ai aussi enlevé la télévision, les téléphones mobiles et la chaîne stéréo de notre chambre à coucher. Sachant qu’il y a encore quelques années, je pouvais dormir avec mon mobile sous l’oreiller, cela constitue pour moi une vraie prise de conscience ! J’essaye cependant de ne pas tomber dans la paranoïa.

Un radio réveil, une chaine Hi-fi ou une télévision ne rayonnent pas. Il ne faut pas confondre récepteur et émetteur. La carte Wi-fi d’un pc portable ne rayonne pratiquement pas, surtout en veille. Cette personne ferrait mieux d’éteindre électriquement les appareils dont elle ne se sert pas, elle ferrait des économies d’énergie.

  • Plus de four à micro-ondes, par JLG

Ma femme et moi avons décidé de protéger notre fille. Nous avons d’abord remplacé le téléphone sans fil par un téléphone avec fil. Ensuite, plus d’utilisation du four à micro-ondes. Nous envisageons d’en racheter un plus récent qui disposerait d’un meilleur filtre, mais cela est toujours à l’étude. Après consultation de nombreux forums, nous avons débranché la carte wi-fi de notre Freebox car celle-ci continue à émettre même après une désactivation « logicielle ». Enfin, toutes nos lampes basse consommation sont éloignées des endroits où nous restons immobiles (canapé, lit, table etc.). Depuis, nous sommes plus sereins !

Un four à micro-onde est une cage de faraday qui confine les micro-ondes utilisés pour la cuisson à l’intérieur du four. Les fours à micro-ondes ne rayonnent pas à l’extérieur de l’enceinte de cuisson, c’est un pré requis pour qu’ils puissent être commercialisés. Concernant les lampes basse consommation, on est là face à une jolie légende urbaine colportée par le net. J’e n’ai rien de rationnel à ajouter. Après, on peut parler des fées, des licornes, de satan, et de chiens qui parlent, qui sont également des êtres invisibles mais on sort du sujet.

  • J’ai renoncé à envelopper la Livebox de papier alu, cela m’a valu trop de moqueries, par LM

En recevant la Livebox, j’ai changé l’orientation de ma tête de lit qui se trouvait de l’autre côté de la cloison, chambre et bureau étant contigus. J’ai aussi mis la commode de ma chambre, pleine de linge, en bunker au dos de la Livebox voisine. J’ai désormais les pieds et non la tête côté ondes, le lit éloigné au maximum de la cloison avec le bureau, avec écran de mobilier et cela me rassure un peu. J’ai renoncé à envelopper la Livebox de papier alu, cela m’a valu trop de moqueries. J’évite de rester à côté du micro-ondes en marche et quand je stationne dans mon beau jardin, en lisant sous mon arbre, je pense sans plaisir à la ligne électrique pas très loin au dessus de ma tête.

On nage en pleine science-fiction. Le Feng Shui et d’autres “sciences” new-age sont manifestement passés par là. Les matériaux décrits ne sont pas réputés pour leurs actions protectrice des rayonnements. De plus, seul des mesures avec un analyseur de champ (Rohde et Schwarz en commercialise des très bons) pourraient nous indiquer dans quel endroit de la chambre le rayonnement est le plus faible, et cela n’est pas forcement en dehors d’un axe précis (de plus une “box” Wifi rayonne en général de manière cardioïde, ensuite les obstacles déforment et réfléchissent le signal. Il devient alors extrêmement complexe de prédire une puissance de rayonnement à une endroit précis). Pour le paier alu et le micro-ondes, j’ai déjà fait mes commentaires plus haut. La ligne a haute tension est un vrai sujet : d’ailleurs, plutôt que d’encourager l’onanisme intellectuel sur le Wifi et le GSM, Le Monde serait plus inspiré de consacrer un article aux dangers réels des lignes haute tension.

  • Une jolie ‘pastille’ de couleur en minerais enrobée de céramique, par CLS

Lors du salon Marjolaine (bio et développement durable), à Paris, à l’automne 2007, j’ai trouvé un objet étonnant, destiné, parait-il, à me protéger des ondes. Cette jolie « pastille » de couleur en minerais enrobée de céramique, doit être collée sur mon téléphone, afin d’accompagner les ondes et les rendre biocompatibles. Les ondes d’un téléphone sont « instables » c’est à dire non plates, alors que les ondes d’un minerais sont naturelles, donc permanentes et plates. Je me suis offert ce gadget, me disant qu’une fois la preuve faite, j’en équiperai la famille.
Quelques mois plus tard, mon téléphone est tombé en panne, direction le service de réparation. En attendant, j’ai utilisé un téléphone sur lequel je n’ai pas mis cette fameuse pastille. Et bien, pendant ces deux semaines de réparation, j’ai eu mal à la tête après chaque utilisation de mon téléphone. Je me suis alors dit que oui, cette chose étrange et bleue devait effectivement me protéger, un peu, des ondes.

Bon ben là, je crois que tout commentaire est inutile.