BPOS – Installation et configuration de Pidgin pour Office Communicator

Est-il possible d’utiliser son compte Office Communicator avec un autre client que celui par défaut ? L’utilité ? Et bien de pouvoir configurer ses autres comptes IM sans avoir à utiliser plusieurs outils différents. Après quelques recherches, on m’a donné comme piste Pidgin.

Pidgin est un client de messagerie instantanée multi-plateforme qui permet de se connecter à plusieurs réseaux de chat en même temps. Il gère en natif les principaux protocoles de communication (MSN Messenger, GoogleTalk, ICQ, AIM…) et si ce n’est pas en natif, il existe plusieurs plugins vous permettant de configurer votre IM.

Voila donc comment installer et configurer Pidgin pour ceux qui n’aiment pas Office Communicator.

Téléchargements et installations

Pidgin

Télécharger la dernière version de pidgin : http://www.pidgin.im
L’installer avec les options par défaut

Ne pas changer la destination, l’installation du plugin nécessaire ne permet pas de changer le répertoire d’installation

  • Pour un processeur x64 -> C:\Program Files (x86)\Pidgin
  • Pour un processeurx86 -> C:\Program Files\Pidgin

Librairies

Il y a deux librairies à télécharger :

Les poser dans le répertoire de Pidgin (voir les chemins d’installation de Pidgin ci-dessus)

Plugin

Télécharger le plugin SIPE : http://sourceforge.net/projects/sipe/files
L’installer (l’installation est très rapide et ne demande rien).

Configuration

Lancer Pidgin. Un assistant de configuration de compte devrait s’afficher. Si ce n’est pas le cas, passer par le menu « Account » puis « Manage Accounts ».

Onglet « Basic »

Pour le type de protocole, choisir « Office Communicator »
Pour l’Username, taper son adresse mail (x.xxx@xxx.com)
Pour le login, laisser vide
Pour le mot de passe, saisir votre mot de passe
Cochez la case « Remember password »

 

Onglet « Advanced »

Dans la partie server, saisir : pool1.oconline.microsoftonline.com:443 (Si vous êtes sur BPOS, l’adresse devrait être la même, sinon, regarder la configuration de votre office communicator)
Dans Connection type, choisir SSL/TLS
Pour ce qui est de l’User Agent…

Là, il va y avoir des « on vous l’avais dit », « Microsoft c’est nul… »… Il se trouve que Microsoft n’accepte que les clients de messageries Office Communicator sur ce protocole… Les clients de type Adium, Pidgin et autre ne sont pas reconnus. Il faut donc « ruser » en faisant passer Pidgin pour le client reconnu par Microsoft.

Ici il va falloir connaitre la version de votre serveur OCS pour pouvoir saisir l’User Agent. Voilà les informations dont vous aurez besoin :

Si votre serveur est sous OCS 2007 R2 : UCCAPI/3.5.6907.0 OC/3.5.6907.0 (Microsoft Office Communicator 2007 R2)
Si votre serveur est sous OCS 2007 : UCCP/2.0.6362.111 OC/2.0.6362.111 (Microsoft Office Communicator)
Si votre serveur est sous OCS 2005 : LCC/1.3.5371 (Microsoft Office Communicator 2005 1.0.559.0)

Vérifier que la case « UseKerberos » est bien décochée
Vérifier que la case « UseSingleSign-On » est bien cochée
Calendar source, choisir Exchange 2007/2010 (sauf si vous utilisez autre chose)

Onglet « Proxy »

Vérifier que le type de proxy est bien « Use Global Proxy Settings »

Vérification

Enregistrer en cliquant sur le bouton Add Le compte devrait se connecter automatiquement.

A savoir

Pour que Pidgin fonctionne, il faut que l’utilitaire « Microsoft Online Services Sign In » soit démarré et que vous soyez loggués.

Il est aussi possible que Pidgin vous demande que faire avec un certificat… Si c’est le cas, l’accepter

Source : OverTheCloud.fr

Microsoft simplifie les interopérabilités futures avec Outlook

Quelques jours après avoir annoncé une nouvelle version du plugin Outlook Hotmail Connector, Microsoft vient de publier deux projets open source visant à permettre aux développeurs de créer des applications capables de lire et d’écrire des données depuis et vers le logiciel Outlook.
Au coeur d’Outlook et de Microsoft Exchange, nous retrouvons le format .pst (Personal Storage Table), c’est-à-dire un répertoire personnel stocké à distance (Exchange) ou en local et au sein duquel figure l’ensemble des informations comme les événements du calendrier, la base de données des contacts, ou encore les notes.
Hier Microsoft a ainsi publié un outil permettant de naviguer les données structurées au sein d’un fichier PST (PST Data Structure View Tool) ainsi qu’un kit de développement pour ce même format de fichier (PST File Format SDK). Ces deux projets sont hébergés sur le site Codeplex.org, le répertoire open source de Microsoft, et distribués sous licence Apache V 2.0.
Reste à savoir de quelle manière les développeurs feront usage de ces outils. L’on imagine un petit plugin capable de rechercher et de filtrer automatiquement les fichiers multimédias insérés en tant que pièces jointes dans les emails mais aussi des outils de migration vers un logiciel concurrent. Le magazine Infoworld rapporte les propos de Paul Lorimer, chargé de l’interopérabilité au sein du groupe Microsoft Office : « je pense que cela satisfait davantage nos utilisateurs de savoir que nous souhaitons offrir une solution transparente et qu’ils ne sont pas bloqués (au sein d’un logiciel donné) ».

Source : clubic.com