0
0
0

FairSearch a déposé une plainte contre Google visant des pratiques anticoncurrentielles liées à son système mobile Android devant la Commission européenne . "Google utilise son système d'exploitation pour mobiles Android comme un cheval de Troie pour tromper ses partenaires, monopoliser le marché des mobiles et contrôler les données des consommateurs", accuse dans un communiqué l’avocat de FairSearch, qui regroupe 17 entreprises, dont Oracle, Microsoft, Nokia, Expedia ou encore TripAdvisor.

FairSearch reproche à Google d'obliger les constructeurs de terminaux Android qui veulent proposer des applications phares de Google comme Maps, YouTube, ou Play à devoir également accepter toute une gamme d'autres applications Google et cela au détriment des offres concurrentes. Par ailleurs, cela place Google en position de contrôler les données des consommateurs dans un marché mobile qu'il domine largement, ajoute l'avocat. Les nombreuses obligations imposées aux constructeurs, présentes depuis les débuts commerciaux d'Android, n'avaient jusqu'ici pas connu de plainte formelle.

Cette nouvelle plainte concerne une enquête déjà ouverte par la Commission à propos d’Android. Google, qui contrôle environ 70 % du marché de la recherche sur Internet et de la publicité associée, pourrait exercer encore plus de pouvoir dans le secteur mobile grâce à Android, utilisé par deux smartphones sur trois.

Les plaignants regroupés dans FairSearch sont les mêmes que ceux qui s'opposent à Google dans l'enquête ouverte par la Commission européenne en novembre 2010 pour abus de position dominante. Dans cette affaire, Bruxelles reproche à Google de mettre en avant dans ses liens ses propres moteurs de recherche spécialisés dans des domaines précis comme les voyages ou les restaurants, au détriment des concurrents.

0

Première victime du conflit entre Google et les “CNIL” européennes, Alma Whitten, la directrice de la confidentialité de Google vient d’annoncer sa démission avec prise d’effet à l’été prochain.

En charge d’unir toutes les politiques de confidentialité des différents produits de Google la tâche menée depuis octobre 2010 n’a pas suffit à calmer les autorités européennes.

Google, si muet avec les CNIL, a remercié Alma Whitten pour son travail et affirmé que “tout le monde va poursuivre ce travail pour s’assurer que les données de nos utilisateurs sont conservées en lieu sûr”. Son futur remplaçant, Lawrence You travaillera directement depuis le siège de Google à Mountain View.

Source : http://www.forbes.com/

0

linkedin

0

Et bien allez faire un tour sur http://www.scroogled.com/

image

Ce site en anglais va vous montrez ce que Google fait de vos emails et comment sont utilisées vos données personnelles et le contenu de vos message.

Attention, ça fait peur !

0

Voici le message que les utilisateurs de Windows Live Messenger ont reçu récemment : “Nous allons retirer le service Messenger de tous les pays (sauf la Chine continentale où Messenger restera disponible) et fusionner les meilleures fonctionnalités de Messenger et de Skype. Passez à Skype, connectez-vous à l'aide d'un compte Microsoft (identique à votre ID Messenger) et retrouvez tous vos contacts Messenger à portée de main. Tout comme avant, vous pourrez leur envoyer des messages instantanés et avoir des conversations vidéo avec eux. Vous découvrirez également comment rester en contact avec Skype sur votre appareil mobile et votre tablette.” Procédez à la mise à jour dès maintenant

C’est une nouvelle page d’Internet qui se tourne. Bye bye Messenger, bienvenue Skype.

0

Aujourd’hui mardi 22 janvier 2013, dans le cadre du programme Microsoft YouthSpark, Microsoft a officiellement annoncé un partenariat avec trois organisations pan-européennes et l’octroi de 27 subventions à des organismes sans but lucratif dont les actions sont principalement axées vers les jeunes dans le cadre de son engagement à créer des opportunités pour 30 millions de jeunes à travers l’Europe.

Pour plus d’information (en anglais) sur cette initiative, suivez ce lien.

0

Microsoft has not revealed the exact launch date of the Surface Pro, but indications are the arrival of the new tablet will be in line with previous timetables.
Microsoft unveiled its Surface tablet in June during an invite-only event in Los Angeles. Microsoft announced that the RT version, which is powered by an ARM-based microprocessor and runs Windows RT, would launch alongside its new Windows 8 operating system on 26 October, 2012.
Surface Pro, a beefier version of the tablet that packs an Intel Core i5 processor and ships with Windows 8 Pro pre-installed, would hit shelves 90 roughly days later, according to the company.
True to its word, the Microsoft made Surface RT tablets available at retail the same day as its new flagship operating system. Now it appears that the company is also making good on its pledge to deliver Surface Pro three months later, give or take a few days.
Panos Panay, general manager of Microsoft Surface, took to social media to reveal that he was about to get some hands-on time with the first Surface Pro tablets to roll off the assembly line. He tweeted, "On my way to the factory to check out #Surface Pro coming off the line…arriving in the coming weeks."
The disclosure signals that the company has not only kicked off mass production, but that Surface Pro tablets are wending its way into retail channels. Given Surface RT's lackluster sales, Microsoft will want to stock those shelves with Surface Pro sooner rather than later or risk further damage to the brand.

Source : http://uk.news-republic.com/Web/

0

Microsoft présentera les nouvelles versions de sa suite bureautique Office, dont Office 365 et ses formules d’abonnement annuelles, le 29 janvier 2013. La commercialisation est prévue pour intervenir dans la foulée.

Cette présentation sera principalement consacrée à Office 365, dont la nouvelle version s’adressera désormais aussi bien au grand public qu’aux entreprises. Elle se confondra presque avec la version traditionnelle d’Office puisque comme elle, elle proposera les logiciels Word, Excel, PowerPoint, Access, Publisher, Outlook et OneNote. Mais elle y ajoutera 20 Go d’espace de stockage supplémentaire sur SkyDrive ainsi que 60 minutes de communication téléphonique via Skype et surtout une nouvelle formule d’abonnement avec paiement au mois ou à l’année (pour 5 postes) plutôt qu’un achat “perpétuel” de la suite comme c’était le cas jusqu’à maintenant.

Les versions “boite” et téléchargeables du Nouvel Office (le millésime 2013 étant désormais uniquement réservé aux produits qui composent la suite : Excel 2013, Word 2013…) seront proposées au travers de plusieurs éditions dont Office Famille et Etudiant, Office Famille et Petite Entreprise et Office Professionnel. Les tarifs de la plupart des versions ont été annoncés dès le 15 décembre dernier. Ainsi, l’abonnement à Office 365 Famille Premium coutera 99 € par an, Office Famille et Etudiant coutera 139 €, Office Famille et Petite Entreprise coutera 269 € et Office Professionnel coutera 539 €.

0

The city council in Freiburg, Germany, is planning to ditch an open source office suite and go back to using Microsoft Office.

But on Friday, German open source developers reacted angrily, saying that the city uses outdated software and did not consider upgrading to a current version of LibreOffice or OpenOffice.org.

In a draft resolution discussing IT problems, Freiburg's city council said it was in favor of migrating from the outdated OpenOffice 3.2.1 it is using in combination with Microsoft Office 2000 to Microsoft Office 2010,

"In the specific case of the use of OpenOffice, the hopes and expectations of the year 2007 are not fulfilled," the council wrote, adding that continuing use OpenOffice will lead to performance impairments and aggravation and frustration on the part of employees and external parties.

Employees had trouble with documents that were formatted in a seemingly complete random way when opened in another office suite. There were also conversion problems between the presentation programs Power Point and Impress. And spreadsheet program Calc and Impress were seen as significantly underperforming compared to the Microsoft alternative, the council wrote.

While expectations were that OpenOffice's development would progress and it would be used by more municipalities, government use of OpenOffice is not widespread, the council wrote. Besides Munich, there is no big community that decided to do the same as Freiburg, it said, adding that there are no signs that the use of open source software will prevail in the market.

Source : www.arnnet.com.au

0

Steven Sinofsky, le patron des activités Windows et Windows Live, quitte Microsoft, a annoncé lundi le groupe informatique américain.

En remplacement, Julie Larson-Green, qui travaille au sein de Microsoft depuis 1993, a été nommée à la tête de toutes les activités logicielles Windows et de l'ingénierie du matériel, a annoncé Microsoft.

Microsoft n'a pas expliqué les raisons du départ de Steven Sinofsky qui survient à peine quelques semaines après le lancement de Windows 8, symbole de la restructuration majeure du système d'exploitation Windows de Microsoft.

Dans un communiqué, le PDG de Microsoft, Steve Ballmer, a salué les formidables contributions de Steven Sinofsky à l'entreprise tout en encourageant son équipe qui fait face à cette "nouvelle ère de Microsoft".

0

Magellan Consulting vient d'annoncer l'acquisition de la majorité du capital de la société de conseil IT Exakis Groupe, spécialisée dans les technologies Microsoft. Le montant de cette opération n’a pas été divulgué.

Créé en 2008 à Paris, Magellan Consulting compte aujourd’hui près de 100 consultants en stratégie, en organisation et en systèmes d’information et intervient dans les secteurs de l’énergie, de la banque et de l’assurance, des télécommunications, de l’industrie et du secteur public – santé – social. Elle est également active dans le domaine de l’assistance à maîtrise d’ouvrage à travers sa filiale Antiope. Elle a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de plus de quinze millions d’euros. Cette acquisition lui permet de se positionner désormais sur les technologies Microsoft.

Née en 2001 à Bidart (64), Exakis Group intervient dans les métiers du conseil, de l’infrastructure, du développement logiciel et de la sécurité ainsi que dans l’expertise et le support d’infrastructures, la tierce maintenance applicative, l’intégration ERP et CRM. Elle assure également de la formation à travers sa filiale I’Form. En 2011, Exakis Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de plus de vingt-huit millions d’euros. Le nouveau groupe pèse donc près de 44 millions d’euros.

Les deux entreprises vont établir des synergies commerciales tout en poursuivant leurs développements respectifs.

Source : http://www.channelnews.fr

0

SAP vient de s’offrir pour 4,3 milliards de dollars l’éditeur Ariba, spécialisé dans les services de commerce en mode SaaS. SAP souhaite ainsi renforcer les services business pour les entreprises, la collaboration d'entreprise entre les services internes, les clients, les partenaires, autour du réseau business. SAP veut pouvoir proposer une vision globale aux entreprises : faciliter la collaboration avec les partenaires et faciliter les processus business comme la vente, la finance, le marketing.

Ariba, basé à Sunnyvale dans la Silicon Valley, a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 444 millions de dollars, en progressions de 38,5%, et compte environ 2.600 employés.

La société se présente comme “le leader des applications de commerce en collaboration sous forme d'informatique externalisée”.

L'opération permet d' “ajouter la collaboration entre entreprises à ses solutions existantes”, a expliqué le groupe allemand SAP dans son communiqué. “Cette initiative donne à SAP une présence dans un secteur en rapide expansion où acheteurs et vendeurs se connectent d'une nouvelle façon dans le monde grâce à l'informatique externalisée”.

“L'entrée de SAP dans l'espace des réseaux inter-entreprises développe de façon importante ses opportunités de croissance et accélère son élan dans le Cloud”

0

Microsoft a décidé d’investir dans l'outil de mesure de l'influence en ligne Klout et intègrera bientôt les résultats de ce service dans Bing.

Microsoft s'attaque ainsi à l'influence en ligne et à sa mesure en se rapprochant du leader actuel de ce type d’outils et de services. Klout a connu ces derniers temps un assez vif succès, notamment chez les utilisateurs de Twitter.

Affichage des données Klout dans Bing

Concrètement, pour ceux qui ne le connaisse pas encore, ce service délivre une note censée être représentatif de l’influence en ligne de ses utilisateurs et la fait évoluer en fonction des activités sociales de ceux-ci. Néanmoins, faute de transparence sur les critères qui permettent cette notation, l'utilité réelle et la fiabilité de l’outil ont déjà été de nombreuses fois critiquées. Pour répondre à ses détracteurs, Klout a mis en place un système basé sur des thèmes qui permettent de définir les domaine d’influence des utilisateurs et récemment, l’algorithme a été repensé pour que le score d’influence soit plus fiable.

Quoi qu’il en soit, Microsoft a décidé d'intégrer ces données au sein de son moteur de recherche Bing. Ainsi lors d’une recherche sur un nom de personne, on verra apparaitre son score Klout et les sujets sur lesquels elle est recensée comme influente par le service.

Dans un communiqué, Microsoft a précisé qu'il prenait par ailleurs une participation dans Klout. Le montant de la transaction n’a pas été rendu public mais celui-ci est suffisamment substantiel pour que Klout laisse Microsoft utiliser ses données.

More Posts Next page »