SC virtual machine manager 2008 R2 – Partie 3 …

Bienvenue dans la troisième et dernière partie de SCVMM 2008 R2 …

 

Jusqu’à maintenant, vous avez pu découvrir et faire vos tous premiers pas dans l’apprentissage du produit.

Dans cette dernière partie, vous allez apprendre à configurer votre infrastructure VMM dans sa généralité. 

 

 

 

La console d’administrateur vous permet d’administrer votre infrastructure virtuelle hétérogène avec une seule et même console.

Notre infrastructure VMM installée, nous allons pouvoir ajouter un hôte Hyper-v de notre domaine au sein de la console.

 

1. Ajouter un hôte Hyper-v

 

  • Ouvrir la console administrateur Virtual Machine Manager

Connexion VMM Server

           Vous devez préciser le nom NETBIOS de votre serveur VMM suivi du
           numéro de port paramétré lors de l’installation.

 

VMM Console

          Vous pouvez remarquer que la console est divisée en trois parties. Le volet
          gauche regroupe les hôtes administrés ainsi que les six composants faisant
          partis de la console administrateur.

 

 

 

  • Nous allons donc ajouter un hôte à administrer en cliquant sur Add host dans le volet Actions

 

  • Il est possible de rajouter un hôte faisant parti d’un domaine Active Directory, d’un réseau de périmètre ou encore un hôte ESX

Add-Host

          Si vous décidez de rajouter un hôte faisant parti d’un réseau de périmètre, il
          vous faudra installer l’agent manuellement sur le serveur. Par la suite, une
          clé de sécurité ainsi qu’un fichier de sécurité (SecurityFile.txt) devront être
          utilisés pour pouvoir effectuer l’ajout de l’hôte.

       

 

 

  • Pour rajouter un hôte de votre domaine, il suffit de le chercher tout simplement …

Add-Host1

 

 

  • Pour un gain de temps, vous pouvez effectuer votre rechercher sur des critères tels que le logiciel de virtualisation exécuté sur l’hôte :

    Virtual Server
    Hyper-v

    Une liste détaillée de tous les serveurs exécutant Hyper-v s’affichent sur votre console. Il suffit alors de le rajouter et de cliquer sur OK …  

Add-Host2

 

 

  • La sélection de l’hôte effectuée, vous pouvez avancer dans le processus d’ajout de votre hôte …

Add-Host4j

 

 

  • Il est possible de spécifier le groupe hôte dans lequel vous souhaiter placer votre nouvel hôte à administrer.

    Pour une administration efficace, il est préférable de regrouper ses hôtes en fonction du site où ils se trouvent.

Add-Host5

 

 

  • Spécifiez le chemin par défaut dans lequel vous souhaitez stocker les fichiers de vos machines virtuelles sur votre hôte.

    En revanche, il est préférable de les stocker sur un autre disque dur afin de disposer d’une sécurité et de performances plus accrues.

Add-Host7

 

 

  • Un résumé des paramètres choisis s’affiche … Il vous est possible de voir le script PowerShell permettant l’ajout de votre hôte au sein de la console.

Add-Host8

 

 

  • Le travail vous permet de suivre le processus au fur et à mesure le déroulement de la tâche.

Add-Host9

 

 

  • Vous pouvez constater que l’ajout de votre hôte s’est bien déroulé …  

Add-Host11

 

L’ajout s’est bien déroulé … Vous pouvez donc administrer les machines virtuelles gérées par votre hôte Hyper-v.

Une fois l’hôte ajouté, vous pouvez à tout moment vérifier l’espace disque encore disponible concernant le stockage des machines virtuelles ainsi que les réseaux disponibles sur l’hôte.
Pour cela, il vous suffit de cliquer sur l’onglet Networking and Storage.

 

Reseau et stockage

 

 

 

 

 

2. Paramétrer votre Librairie

 

2.1  Créer un profile de système d’exploitation invité (Guest OS Profile)

 

Le profile de système d’exploitation invité contient des paramètres liés à l’OS que vous souhaitez déployer. Celui-ci est une généralisation ou une personnalisation d’informations liées au système d’exploitation (nom de l’ordinateur ou fichier de réponse …).

Il est relativement important de disposer au sein de son infrastructure des mêmes configurations sur vos machines virtuelles. C’est pourquoi nous créons des profils pour disposer des mêmes standards.

 

 

  • Ouvrir la console d’administration et cliquer sur le composant Librairie afin de créer un nouveau profile

Library OS Profile

 

 

  • Spécifier le nom et le propriétaire du profile à créer

OS Profile1

 

 

  • Dans l’onglet invité, vous pouvez renseigner des informations sur le profile invité que vous souhaitez créer :

    – Le nom de l’ordinateur
    – Le mot de passe administrateur local
    – La clé de licence
    – Les paramètres horaires
    – Le système d’exploitation
    – Le domaine ou le groupe de travail à joindre
    – Spécifier un fichier de réponse
    – Spécifier une commande à exécuter lors de l’ ouverture de session

OS Profile2 

Votre premier profile de système d’exploitation invité est créé ! Nous allons pouvoir créer un profile matériel.

 

 

 

2.2  Créer un profile matériel

 

Un profile matériel est un profile regroupant des paramètres matériels tels que les interfaces réseau, la mémoire ou encore le processeur.

Ces profiles permettent de disposer de configuration matérielle identique lors de la création de machines virtuelles.

Vous pourrez les modifier à tout moment …

 

 

  • Cliquer sur Nouveau profile matériel

Library Hardware Profile

 

 

  • Spécifier le nom et le propriétaire du profile à créer

Hard1

 

 

  • Renseigner les paramètres matériels du profile. Il vous est possible de rajouter des adaptateurs SCSI, un lecteur DVD ou une autre carte réseau

Hard2

 

 

 

 

2.3  Créer un template

 

Un template permet de regrouper des configurations liées au profile de système d’exploitation invité et matériel.

Les template vont servir à créer vos machines virtuelles. Une fois vos profiles créés dans votre librairie, vous pourrez les ajouter lors de la création de vos template.

 

  • Cliquer sur Nouveau template

Library Template

 

 

  • Vous pouvez utiliser une source déjà existante pour créer votre template : utiliser un template, un disque dur ou une machine virtuelle déjà créée.

    Bien sur, pour utiliser un disque dur existant dans votre librairie, il faut que celui-ci soit syspreper afin de ne pas avoir de conflit entre les GUID.

New Template2

 

 

  • Spécifier le nom et le propriétaire du template à créer

New Template3

 

 

  • Vous pouvez utiliser un profile matériel déjà existant dans votre librairie ou en créer un nouveau

New Template4

 

 

  • Ici également, vous pouvez utiliser un profile d’OS invité existant ou en créer un nouveau

New Template5

 

 

  • Un résumé de vos paramètres choisis s’affiche

New Template7

 

 

 

 

 

 

3. Créer votre première machine virtuelle

Tous vos profiles et template étant créés et configurés, vous pouvez créer votre première machine virtuelle sur votre hôte.

 

 

  • Pour créer votre machine virtuelle, vous pouvez décider d’utiliser une machine virtuelle, un template ou un disque virtuel déjà existant

VM1

 

 

  • Spécifier le nom et le propriétaire de la machine virtuelle à créer

VM2

 

 

  • Vous pouvez utiliser un profile matériel existant ou décider d’en créer un nouveau

VM3

 

 

  • Vous pouvez également utiliser un profile de système d’exploitation invité déjà existant ou décider d’en créer un nouveau

VM4

 

 

  • Choisir de déployer la machine virtuelle sur un hôte ou de la stocker dans votre librairie

VM6

 

 

  • Vous pouvez sélectionner l’hôte sur lequel votre machine virtuelle sera placée lors de sa création

    La sélection de l’hôte s’effectue en fonction de divers critères paramétrés (les ressources mises à disposition par le serveur) par l’administrateur comme la mémoire ou les performances en termes de processeur nécessaires au bon fonctionnement de la machine virtuelle

VM7

 

 

  • Sélectionner le chemin dans lequel les fichiers de vos machines virtuelles seront stockés

VM8

 

 

  • Sélectionner le réseau à utiliser par votre machine virtuelle (Interne, Externe ou Privé)

VM9

 

 

  • Vous pouvez spécifier des paramètres additionnels sur votre machine virtuelle comme les actions à faire quand votre hôte démarre ou s’arrête

VM10

 

 

  • Un résumé de vos paramètres choisis s’affiche

VM11

 

 

FELICITATION ! Votre première machine virtuelle est enfin créée … 

Le paramétrage de notre serveur VMM touche bientôt à sa fin ! Ne soyez pas triste car ce n’est que partie remise …

 

 

 

 

 

 

4. Les différents rôles utilisateurs SCVMM

 

4.1 Créer un rôle utilisateur Self-Service

 

SCVMM inclut trois types de rôles au sein de son infrastructure, chacun permettant la gestion de celle-ci avec des actions bien définies.

 

  1. Le rôle administrateur

    Il dispose d’un contrôle total sur tous les objets, paramètres et configurations des données VMM.

  2. Le rôle administrateur délégué

    Il permet de restreindre des membres à effectuer des actions sur un groupe d’hôte spécifique ou un serveur de librairie.

  3. Le rôle utilisateur Self-Service

    Il dispose d’un accès au Self-Service portal afin de créer et de gérer des machines virtuelles spécifiques.

 

 

Nous allons donc voir comment créer un utilisateur disposant d’un accès au Self-Service Portal grâce à la console administrateur.

Le but de ce rôle est de donner des privilèges spécifiques et prédéfinis à des types d’utilisateurs afin de déléguer l’administration de certaines machines virtuelles.

 

 

  • Ouvrir la console administrateur et cliquer sur le composant Administration dans le volet de gauche afin de créer un nouveau rôle utilisateur

User Roles

 

 

  • Spécifier le nom ainsi que le type du rôle utilisateur à créer (Self-Service User)

Add User Role1

 

 

  • Sélectionner les utilisateurs de votre domaine étant membres de ce rôle

Add User Role2

 

 

  • Spécifier le ou les hôtes sur lesquels les utilisateurs Self-Service pourront créer et administrer leurs machines virtuelles

Add User Role3

 

 

  • Spécifier les actions autorisées pouvant être faites sur les machines virtuelles :

    – Démarrer
    – Arrêter
    – Mettre en pause et relancer
    – Créer des points de contrôle
    – Déplacer
    – Donner les droits administrateur local
    – Permettre la connexion à distance
    – Eteindre

Add User Role4

 

 

  • Vous pouvez spécifier quel template les utilisateurs peuvent utiliser pour créer leurs machines virtuelles

    Vous pouvez également préciser le nombre de machines virtuelles qu’un utilisateur peut déployer au sein de votre infrastructure

Add User Role5

 

 

  • Il vous est possible de définir la ou les librairies dans lesquelles un utilisateur peut stocker ses machines virtuelles

Add User Role6

 

 

  • Un résumé des paramètres définis lors de la création s’affiche

Add User Role7

 

 

  • Vous pouvez remarquer que votre utilisateur Self-Service a bien été créé dans les rôles

Add User Role8

 

Votre premier rôle utilisateur est enfin créé ! Il ne reste plus qu’à le tester …

 

 

 

 

4.2 Se connecter au portail Web VMM

Votre utilisateur Self-Service créé, nous allons pouvoir nous connecter au portail web afin de vérifier que notre utilisateur BILL GATES puisse créer et bien disposer des actions prédéfinies sur les machines virtuelles.

 

 

  • Ouvrir une page internet sur votre poste client et taper l’en-tête FQDN de votre portail web

    En ce qui me concerne, je devrai taper http://vmmportal.contoso.lab

    Par la suite, entrer les identifiants de votre utilisateur de la façon suivante :
    domaine\utilisateur
    mot de passe

Web Portal IE

   Vous remarquerez qu’un message d’avertissement s’affiche sur la page internet
   car notre portail n’est pas sécurisé via le protocole SSL.

   Je pense que cela fera l’objet d’un prochain article (mise en place d’une PKI afin
   de disposer d’un portail web plus sécurisé. Cela permettra également à vos
   utilisateurs Self-Service de se connecter sur celui-ci à l’extérieur du réseau
   d’entreprise.

 

 

  • Les identifiants de mon utilisateur BILL GATES renseignés, je peux me connecter au portail web VMM

Web Portal IE2

 

 

  • Nous pouvons remarquer que BILL GATES peut bien créer une nouvelle machine virtuelle …

Web Portal IE3

 

 

 

Mon article sur SCVMM 2008 R2, solution phare de virtualisation chez Microsoft, touche enfin à sa fin …

SCVMM permet donc d’administrer une infrastructure virtuelle hétérogène au sein de votre société (Virtual Server 2005 EE, Hyper-v ou VMware).

Par ailleurs, il vous sera possible de superviser votre infrastructure VMM grâce à l’outil SCOM 2007 SP1 et disposer ainsi de rapports détaillés.

Après avoir testé le produit, je peux en conclure que Microsoft a vraiment tenu ses promesses concernant les attentes des administrateurs sur leurs problématiques liées à la virtualisation (gestion des clusters, gestion des infrastructures VMware et conversion des disques durs .vmdk en .vhd ou encore le déplacement à chaud de machines virtuelles entre deux hôtes Hyper-v …).

La famille System Center a réellement de beaux jours devant elle …

 

 

 

 

David LACHARI – Le savoir ne vaut que s’il est partagé …

becloud

Passionné par la virtualisation, David est MVP Virtual Machine depuis 2010. Il intervient quotidiennement auprès de grands comptes afin de définir et déployer des architectures virtuelles. David est le fondateur de la société VSTART, spécialisée dans le conseil et l’expertise des solutions de virtualisation Microsoft.

becloud

Passionné par la virtualisation, David est MVP Virtual Machine depuis 2010. Il intervient quotidiennement auprès de grands comptes afin de définir et déployer des architectures virtuelles. David est le fondateur de la société VSTART, spécialisée dans le conseil et l’expertise des solutions de virtualisation Microsoft.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *